logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/08/2009

Le Château vu de coté Sud

Le Château vu de coté Sud

 

 

 

 

escanear0001.jpg

 

 

 

Dans un site stratégique duquel se domine la ville de Monzón et ses environs, se trouve le Château Templaire de Monzón, lié pendant de nombreuses années a l’Ordre du Temple..

Les Templiers , par leur double caractère militaire et religieux, exerçaient leur domination dans leurs zones d’influence au moyen d’organisations exemplaires les Commanderies.

 

 

eunate_templarios.jpg

 

 

 

Le roi Alphonse « le Batailleur » avait légué ces possessions aux Templiers, en 1131 l’héritage de ce roi aragonais cédait une bonne parte de ses possessions aux ordres du Temple et de l’Hôpital.

Avec le temps, l’Ordre du Temple dote Monzón d’un pouvoir immense au sein de la Couronne d’Aragon. Notre ville devient le centre de son organisation, exerçant une grande influence sur la totalité des décisions et événements qui pouvaient avoir lieu pendant les XII et XIII siècles. L’aube du XIV allait voir la décadence et la disparition des templiers.

 

 

castillo_monzon_5_peq.jpg

Entre au Chateau

 

 

 

Dans la Chronique dictée par le roi Jacques I  il est écrit:

« Notre père le roi Pierre ne voulait connaitre notre mère la reine Marie (de Montpelier), il arriva une fois que le roi notre père se trouva a Lates et notre mère à Miravals. Un notable, nommé Guillaume d’Alcala, vint prier le roi á tel point qu’il le fit venir a Miravals ou se trouvait la reine notre mère. Et cette nuit Notre Seigneur voulut que nous fussions conçus ».

Cette naissance ne fut bien accueillie par ceux qui briguaient la succession de Pierre II Le Catolique, il s’ensuivit que l’on essayât d’attenter aux jours de petit Jacques, alors au berceau, en lui jetant une pierre, qui par miracle ne lui fit aucun mal.

 

Nombreux furent les personnages qui exercèrent une influence sur les premières années de sa vie et sur le devenir historique formé autour de la vie aventureuse de Jacques I, l’un de eux fut sans doute Simon de Montfort.

Simon de Montfort (1150-1218), noble français qui avait acquis par héritage maternel le titre de comte de Leicester, participa  en 1199 à la IV Croisade en Terre Sainte.

 Quand le Pape Innocent III prêche la Croisade contre cathares et albigeois, il en désigne celui-ci comme chef suprême. Entre Juillet et Aout 1209 il prit les seigneuries dépendantes de villes de Béziers et de Carcassonne qui appartenaient à la Couronne d’Aragon. Le Pape le confirma peu après dans son pouvoir sur ces mêmes seigneuries.

Le refus de Pierre I « le Catholique » d’accepter les capitulations ou se trouvaient implicites ces conquêtes rendit inévitable l’affrontement direc entre le roi aragonais et Simon de Montfort.  Cependant en Janvier de 1211 eut lieu entre les deux une negociation serrée  dont resulta l’accord par lequel l’enfant Jacques alors âgé de trois ans contracterait mariage avec sa fille Amincie, ce pour quoi le futur roi d’Aragon fut confié a la garde de Simon de Montfort.

Malgré ces événements on vint á l’affrontement à la bataille de Muret dont s’ensuivirent la mort de Pierre II et la fin de  prétention catalane-aragonaise sur les territoires de Languedoc .

 

La vie du roi Jacques Iº est amplement connue, surtout par les recits parvenus a nos jours, les textes qui les recueillent ont donné au personnage des colorations épiques, qui ont rendu sa biographie attrayante pour les historiens.

 

 

escanear0001.jpg

 

 

 

Roi féodal par antonomase il vit son existence marqué par ses antécédents familiaux tragiques dans les premier années de sa vie… la séparation traumatique d ses parents, et la mort prémature de tous les deux lors qu’il était âgé seulement de 5 ans, supposa encore qu’en un bref laps de tems il allait changer de tuteur et manquer  probablement des affects nécessaires a un si jeune âge. Pendant la période de son instruction a MONZON seulement il ut un compagnon avec lequel partager malheurs et espoir en la personne de son cousin Bérenger V  comte de Provence.

 

  

     

 

 

Après la mort de son père a la bataille de Muret à 1213, les nobles aragonaises exigerent de Simon de Montfort qu’il leur remit l’enfant. Il fut immédiatement transferé a Monzon et placé au château sous la tutelle du maitre de l’Ordre du Temple, et les « Cortes »Aragonaises et Catalanes on lui fait serment  d’allegeance en tant que roi..Après commence  son education dure et austere sous les auspices des templiers.

 

 

 

Dibujo.jpg

Muret                              Monzón

 

 

Ecrit par Jaime Peralta Aparicio, professeur  d’Histoire et Archéologue pour la commemoration des 40 anniversaires du jumelage MONZON-MURET. Et traduit au français par Pierrette Giroussens et Charo Bordes

Commentaires

Merci ma petite Maru !!!
c'est gentil d'avoir pris le temps de faire cette note. J'aime bien savoir l'histoire des choses.
J'espère que tu ne souffres pas trop de la chaleur dans ton appartement.
bisou et bonne nuit ....

Écrit par : Marylène | 20/08/2009

Bonjour Maru,

Merci pour cette page d'histoire. Si je connaissais le rôle de Simon de Montfort dans les guerres contre les cathares, je n'avais pas réalisé son implication contre la maison d'Aragon.

Les enfants, à cette époque, ne comptait guère et c'est un miracle que Jacques Ier ait survécu pour devenir le grand roi qu'il a été.!

J'espère ne pas tout oublier !!

Bises du grillon

Écrit par : christian | 21/08/2009

J'ai bien aimé cette note, l'histoire me passionne toujours, et tu l'as très bien contée,facile à lire pour moi...



Bises
hélène

Écrit par : hélène | 22/08/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique