logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/09/2009

ELIE FAURE sur D.Quijotte et Sancho

Elie Faure a ecrit:

Cervantes a tracé, de l'homme de toujours, en une ligne, le plus accompli de ses portraits..... Car en chaque homme, vivent D. Quijotte et Sancho. Plus ou moins, à tour ou simultainement.Mais de tous les temps, et en tous les lieux. Ils cheminent en nous tous, de l'aube de notre conscience à notre dernier soupir, ceux deux inseparables compagnons que se sont rencontrés au seuil de la caverne, primitive et ne se quiteront que le jour ou le dernier d'entre nous assistera dans le desert polaire, al'entrée difinitive de la terre dans la mort....

Voici les deux moities de l'âme humaine dont les conflits ou tragiques ou comiques conditionnent l'existence de cette àme elle même, quelque soit par ailleurs: ici l'idealisme lance sur les routes ardentes de la revolution et du lyrisme, et prenant pour ceux qui assistent a ses équipées sans calcul le visage de la folie, là le realisme practique, attaché a la conservation sociale et à l'objet défini, et confinant a l'animalité pour toute âme tant soit peu inquieté. C'est le contraste permanent et le conflit inguerisable.

Du libre Montaige et ses nouveaux premiers nées f'Elie Faure 

Commentaires

Bonjour Maru,
Connais-tu la chanson de son Don Quichote de la Mancha ?
Elle est très belle et pleine de sentiments et de rêves.
Bon dimanche, bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 27/09/2009

merci pour ce complément concernant les deux amis ....
bonne soirée et à bientôt ... re-bisou

Écrit par : Marylène | 27/09/2009

Fabuleux sujet que tu nous rappelles là Maru et tu as raison de le faire puisque que c'est de ton beau pays qu'est née cette oeuvre reconnue comme essentielle.

J'en connais l'histoire globale mais je ne l'ai jamais lue, ni même quelques passages malgré les conseils de mon fils qui est passionné par tout ce qui touche l'Espagne et qui m'a parlé de l'importance de ce livre.

Quand à Elie Faure, il appartient à ces gens visonnaires qui se sacrifient à la mise en garde de ce qui va advenir - mais qu'on n'écoute pas -

Je viens de lire "A toi qui n'est pas encore né(e)" d'Albert Jacquard. Même fascinant personnage qui se démène pour les autres et nous prévenir et donner d'autres perspectives d'avenir que ce où nous nous embourbons.

Merci pour cette note Maru. Bises. Monique â

Écrit par : monique-â | 29/09/2009

Ah tu nous les fais revivre, c'est bien. On n'en parle plus.
"atteindre l'inaccessible étoile".... Bises de miche

Écrit par : miche | 02/10/2009

Exuse moi je viens de m'apercevir que j'ai lu honte au lieu de bonté c'est grave il va falloir que je change mes lunettes Pardon Bonne journée Bises

Écrit par : fleurbleu | 03/10/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique