logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/10/2009

Pelerin (traduction au français)

Pelerin de la vie

que parcours ses sentiers,

avec le baton dans la main,

et la bonte dans ton visage....

Pelerin, prend le pain

qu'on te donne dans ton chemin,

prend l'eau, les paroles,

les sourrires, la bonte...

Tout ce que dans ton cheminement

t'aide et t'ennoblisse

et poursuis pelerin ton chemin

sans t'arreter.....

Toi, au même temps laisseras

tout ce que tu as reçu des autres...

rien t'appartient... et toi

ne dois garder rien....

Et n'aies pas peur pelerin,

parce qu'en donant a mains pleines

a celui qu'en a besoin,

ton tresor.... ¡Grandira toujours!

               MARU

      . . . . . . . . . . . . . . .

PEREGRINO (version originale)

Peregrino de la vida

que por sus caminos vas,

con el báculo en la mano,

y en el rostro la bondad....

Peregrino, coge el pan

que te dan en el camino,

coge el agua, la palabra,

la sonrisa, la bondad....

Todo cuanto en tu camino,

te sea ayuda y te ennoblezca....

y prosigue peregrino,

sin pararte en el

camino....

A tu vez tu iras dejando

 cuanto de otros recibiste,

nada es tuyo nada debes de guardar

Y no temas peregrino,

ya que al darlo a manos llenas

a aquel que lo necesita

tu tesoro......

sin cesar aumentará.

MARU

Commentaires

Coucou Maru !

Que de dons tu as , peintures et poésies ,
tes trésors qui te font grandir .

Bonne journée bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 01/10/2009

Françoise j'appelle au secours, je ne peux rentrer dans mon Blog directement, Il me sort en rouge que "l'adresse email complete es maintenant necessaire pour se connecter", et vous devez egalement mettre a jour votre mot de passe en clicant sur "mot de passe oublié" et je n'ai le pas oublie......Bises MARU

Écrit par : mbouillon | 01/10/2009

Joli ton poéme je vois en image le long chemin du pélerin sur les routes de Compostelle Un seul mot me géne c'est le mot "Honte" Des que l'on prend conscience de ses erreurs il n'y a pas de honte mais seulement une prise de conscience avec le désir de ne pas les recommencer Je te souhaite une belle journée Bises

Écrit par : fleurbleu | 01/10/2009

" Nada es tuyo nada debes de guardar "

Un poème plein de sagesse. Comme j'aimerais connaître l'espagnol pour en saisir toute la musique. Mais je suis d'accord avec les paroles. Bravo à toi.

Pour le blog, j'ai eu le même message. Je me suis exécutée comme demandé : email puis cliqué sur mot de passe oublié.

J'ai reçu sur ma messagerie la confirmation de mon mot de passe (qui est bien celui que je donnais comme toi) un peu plus tard. Mais je n'ai pu rentrer sur mon site que dans la soirée.

Bises Maru. Monique â

Écrit par : monique-â | 01/10/2009

Quelle générosité dans ce texte ma chère Maru... Merci pour tes nombreuses visites.
Pour moi pas de souci pour l'instant avec le blog. Pourvu que ça dure ! bises de miche

Écrit par : miche | 02/10/2009

Tres beau texte Je t'ai laissé un message chez moi Bon w end Bises

Écrit par : fleurbleu | 02/10/2009

Salut Maru, et merci pour tes nombreuses visites.

Que de poésie, et de beauté dans tout celà. J'aime beaucoup ce que tu fais, et y trouve joie, repos et sérénité.

Pour ton problème Blog, je ne vois pas n'ayant jamais eu ce type d'aventure.

Je te laisse un message sur mon blog au cas où tu ne pourrais pas lire ce commentaire.

Amitiés - Gilles

Écrit par : Coeurdeloup | 02/10/2009

Le chemin, et quelques pas ou une longie marche... Toujours un moment privilégié pour se retrouver, méditer loin des turpitudes de la vie urbaine quotidienne.

Écrit par : LP | 03/10/2009

Merci Maru. Ce n'est pas la 1ère fois tu étais déjà venu écouter Paco...Belle journée à toi.

Écrit par : LP | 03/10/2009

Coucou !

Maru ton problème doit être qu'il y a une faute de frappe dans ton adresse url lorsque tu le mets avec le commentaire .
J'espères que tu as compris , tout simplement retapes ton adresse sans faute et tout doit revenir normalement .
Désolée je n'arrivais pas à aller sur ton blog et j'y suis arrivée par des moyens détournés .

Bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 03/10/2009

Je viens de découvrir ton poème, très beau texte, émouvant, simple et vrai ...je viens de rencontrer des pélerins de Compostelle, et longuement parlé avec eux. J'avoue qu'il faut un certain courage pour cheminer sur les sentiers par tous les temps. Beaucoup n'arrivent pas au bout du chemin...Merci pour le poème

Bises
hélène

Écrit par : hélène | 03/10/2009

Bonjour Maru,

Que cherchent donc ces pèlerins en marche sers Saint Jacques ? Je conçois pour les croyants une quête pour se rapprocher du saint, pour imiter les moines d' Irlande ou d'ailleurs partis évangéliser les peuples.

Mais les non-croyants, que cherchent ils ??? C'est une énigme pour moi !

Ton poème est il une réponse ? Il est très beau ! Il est vrai que l'on est riche que de ce que l'on donne.

Bises du grillon

Écrit par : christian | 04/10/2009

Mon poème, n'est pas dedié au chemin de Sant Jacques de Compostele, mais au chemin de la vie,
je ne suis jamais allée a Compostele est un de mes regrets, mais tout le monde pense a se chemin en le lissant ou en l'ecoutant quand j'ai le recite. D'ailleurs il y a beaucoup de non croyants qui vont a Compostele et sentent quelque chose d'extraordinaire. MARU

Écrit par : mbouillon | 04/10/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique