logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/10/2009

El pueblo abandonado (et sa traduction)

Todo está triste y sombrio en el pueblo abandonado,

las casas pálidas, tristes.... como envueltas en sudarios

las ventanas sin cristales abren sus ojos cansados

para que el viento las cruce con sus quejidos de llanto......

Los tejados van cayendo, poco a poco abandonados

no hay humareda que anime su paisaje desolado...

se apagó el fuego sagrado que iluminaba los lares

y los hogares vacios ya no cobijan a nadie....

Los caminos de otros tiempos, cubiertos por la hojarasca

añoran los duros pasos, los gritos y la algazara....

las cabras ahora no suben por las cuestas empinadas...

ningún pastor con sus gritos una manada acompaña...

En la torre de la Iglesia durmiendo están las campanas

ya no repican a bodas... ningún entierro acompañan....

El cementerio está lleno de tumbas abandonadas

cubiertas por las ortigas, sin un rezo on una lagrima...

Y la Luna por las noches llora su pena callada....

¡Ningún galan miente amores a una bella enamorada!

                                       MARU

Ce poeme a obtenu le premier prix dans un concurs de poesie organisée par la Mairie de l'Eixaample de Barcelone-

Commentaires

très belle poésie et tellement d'actualité, hélas
amitiés

Écrit par : henri | 23/10/2009

Merci pour le commentaire sur mon blog. Bien sûr si une photo t'inspire tu peux en faire un tableau, et je serai heureux de le voir sur ton blog. Non je ne fais plus de musique, surtout avec la contrebasse. Trés bonne soirée . je t'embrasse bien amicalement .Marcel

Écrit par : marcel | 24/10/2009

Belle et triste poésie Combien de villages disparaissent abandonnés petit à petit par ses habitants le village où je suis née avait 2000 habitants il y a une centaine d'années aujourd'hui il n'en reste plus qu'une centaine et plus de jeunes Je te souhaite une douce nuit Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 24/10/2009

Merci Maru de ton commentaire. Tu as un talent formidable. Je suis tombée en admiration devant ton tableau. Quel beau talent. Je reviendrai te visiter.
Amitié,
Pierrette

Écrit par : Pierrette | 25/10/2009

merci de visiter notre blog, d'apprécier et de nous le faire savoir ; amitiés

Écrit par : amicabanor | 25/10/2009

Enfin après bien des tentatives j'ai réussi à me connecter à ton blog.
Merci de ta visite chez moi.
Ce poème me fait penser au livre que nous lisons actuellement au cours d'espagnol (Université inter-Age)... non, non je ne suis pas une jeune étudiante !!
Livre que tu connais peut-être "La lluvia amarilla" de Julio Llamazarez.
Très bonne soirée.
Surfingmoune

Écrit par : Surfingmoune | 26/10/2009

comme toujours je préfère ton texte à ss traduction en plus elle est difficile

je t'envoie un souffle de Pyrénées aspoises

Fanfan

Écrit par : framboisine | 28/10/2009

Bonsoir Maru,

Fidèle à mon habitude,je lis en premier lieu tes poèmes en espagnol, car j'aime la musique des mots( cela me permet aussi de vérifier que "mon espagnol" est encore inscrit dans la mémoire.

Et la lune qui pleure son chagrin.C'est beau Maru.

Merci

besos

Betty

Écrit par : betty | 30/10/2009

Bonjour Maru

C’est très triste et touchant, comme un souffle du passé que nous n’avons pas su préserver. Tu méritais une récompense pour ces vers de rêve et je suis content que ton talent ait été récompense. Bravo à ceux qui ont su le reconnaître.

Bises du grillon

Écrit par : christian | 05/11/2009

Bravo Maru, mais moi, hélas je ne connais pas l'espagnol. désolée. Miche

Écrit par : miche | 25/11/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique